8 décembre 2022
Virtualisation Xen

Tuto Virtualisation : Partie 0, Préparation Dédibox et LVM

EDIT 2018 : Retrouvez cette série de tuto dans une grosse mise à jour ici : Xen et OpenVswitch sont dans une Debian 9 – V.2018

Partie 0 (prélude) du tutoriel sur la virtualisation « Xen et OpenVswitch sont dans une Debian »
Je traite dans cette partie de l’installation d’une Debian sur Dédibox en vue de faire de la virtualisation.
Partie optionnelle si vous maquettez ou si vous êtes sur un autre type de dédié.

I – Installation de la Dédibox

Une fois votre box commandée et livrée, vous devez procéder à son installation. Dans l’interface, choisissez votre distribution (Debian 8 64 bit dans notre cas).
A l’étape du partitionnement, réduisez la taille de la partition / à 10000 Mo (pas besoin de plus)…
On laisse le boot et le swap en place.
Bon, pas de bol, pour le reste, on ne trouve pas Linux LVM dans les choix et si on laisse vide, « re-pas de bol », l’installateur met quand même tout l’espace dans / (et perso, en mode rescue, j’ai réussi à tout fusiller par la suite …)
Bref, mon astuce pour aller plus vite et ne pas s’embêter…
Dans l’espace laissé libre, créez une partition ext4 monté sur /toto puis on procède à l’installation.
On attends (oui, l’installation est longue)…
Dés qu’on peut enfin se connecter en ssh dessus avec l’utilisateur choisi lors de l’installation :
Première chose à faire, toujours :

# apt-get update
# apt-get upgrade

On va modifier le port d’écoute du serveur ssh: dans le fichier /etc/ssh/sshd_config et autoriser le login de root.

PermitRootLogin yes
Port 23

On redémarre le service ssh

# service ssh restart

On se déconnecte puis on se reconnecte en root (oui je sais, on peut aussi me lancer des pierres, mais perso, c’est une sale habitude que je garde)
On va également couper le service bind9 qui tourne.

# service bind9 stop
# apt-get remove bind9 --purge
# apt-get autoremove --purge
# rm /var/cache/bind/ -r

Rajoutons un paquet que j’aime beaucoup :

# apt-get install htop

htop,c’est comme top, mais encore plus top.
Ensuite, occupons nous de notre toto…

# sudo umount /toto
# sudo cfdisk /dev/sda

On supprime (d) la partition qui contient /toto. (la plus grosse), on valide le changement.
On crée à la place une partition Linux LVM (code 8E), puis on valide de nouveau la modification.
On vérifie :

# fdisk -l /dev/sda

On édite le /etc/fstab pour supprimer l’occurrence à cette partition (sinon, ca ne boot plus 😉 )

II – LVM 2

Article complet sur LVM.
Rapidement :

# apt-get install lvm2

Création du « Physical Volume »

# pvcreate /dev/sda4

On vérifie :

# pvs

On crée le « Volume Group » nommé vg0

# vgcreate vg0 /dev/sda4

On vérifie :

# vgs

LVM, fait !
Et voila, prêt pour le grain bain !
Vous pouvez passez à la Partie I : Xen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *