Bu Paris Descartes, Beagle à Adopter 2020, Le Bon Coin 06 Immobilier, Café Lili îles De La Madeleine, épargne Maman Solo, Illico Hebdo Aller Retour, Mortelle Adèle Wikipédia, Acte De Francisation Ou Carte De Circulation, ">
12 janvier 2021

usine lu nantes histoire

L'usine continue de fonctionner en centre-ville de Nantes jusqu'à ce que la production et les 450 salariés soient transférés en 1986 sur le nouveau site à la Haye-Fouassière. Pour le responsable de la marque LU, seules des alliances sont capables de modifier cette situation. En 1887, Louis Lefèvre s’associe avec son beau-frère Ernest et fonde la société Lefèvre-Utile. Le haut du phare est constitué d'une boîte de la marque LU en circulation à l'époque. Communication libre, reproduction soumise à autorisation, Région Pays de la Loire, Inventaire Général, Archives départementales de Loire-Atlantique, Château des Ducs de Bretagne, musée d'histoire de Nantes, Il est géré au quotidien par la Direction du Patrimoine. De même, Sarah Bernhardt s'exprimera sur le Petit Beurre : « Je ne trouve rien de meilleur qu'un Petit LU, oh si ! Bouisset, Firmin (illustration), Cote de conservation : Ainsi, les congés maladie étaient rémunérés. Il vend les biscuits variés sortis du four situé dans la cour[T 1]. Soucieux d’innovation dans son domaine, Louis Lefèvre-Utile n’hésite pas à faire appel aux artistes de l’avant-garde. D998.1.243, Date du document : Ce type d'emballage a l'avantage d'assurer une plus longue conservation et offre un support idéal pour la réclame[13]. LU is a manufaturer of French biscuits, emblematic of the city of Nantes. Archives de Nantes. Pauline-Isabelle Utile, mère de Louis Lefèvre-Utile et fondatrice de la maison LU, meurt en 1922 à 62 ans laissant Louis Lefèvre-Utile dans une période de questionnement[T 10]. La boutique est appréciée pour la vente de ses produits de qualité, mais aussi pour son architecture. La décision est prise de conserver les bâtiments qui subsistent pour en faire un centre culturel. Dans ce cadre artisanal sont élaborés des produits de luxe. Le siècle d'or des biscuits LU exposé à Nantes. L'entreprise LU et ses bâtiments sont devenus emblématiques de la ville de Nantes. C'est aussi l'occasion de réaliser une photographie de l'ensemble des salariés regroupés dans le hall de l'usine quai Baco. En 1897, très attachés à la publicité, Louis et Ernest font appel aux plus grands peintres pour illustrer leurs affiches. La photographie est aussi à l'honneur avec la création d'un laboratoire au sein des usines LU. La forme du biscuit et sa marque « Petit-Beurre-LU-Nantes » sont déposées au tribunal de commerce de Nantes le 9 avril 1888[13]. Je n’ai rien dit, parce que je n’aime pas entendre ce genre de rigolade ! De même, la fabrique de briquettes de charbon de la compagnie de Blanzy considérée trop polluante offre à l'entreprise LU de nouveaux bâtiments et de nouveaux espaces pour agrandir l'usine. En 1986, Générale Biscuit implante une usine ultra moderne sur la commune de La Haie-Fouassière pour remplacer l'ancienne usine nantaise du quai Baco. Cela représente 70 % des investissements publicitaires des biscuits sucrés en France[22]. Il devient la troisième entreprise mondiale de l'industrie biscuitière et biscottière, derrière l'américain Nabisco et l'anglais United Biscuits. En 1897, l'entreprise occupe deux hectares avec 38 fours dont 22 grands fours continus à trois lignes[T 7]. Mondelēz International, Inc. (NASDAQ: MDLZ) is the leader in snacking worldwide and in Europe with iconic Biscuits, Chocolate, Gum & Candy brands. En 1985, la décision est prise : la biscuiterie va quitter la ville. La construction des deux tours, nées sous le crayon de l'architecte parisien Auguste Bluysen, remonte à cette époque : la biscuiterie LU sera la plus belle usine de Nantes. Droit de diffusion : Communication libre, reproduction soumise à autorisation, La politique publicitaire de LU est d'autant plus remarquable qu'elle utilise, simultanément, des images presque intemporelles et sans localisation précise, à l'exemple du Petit écolier, et des images profondément enracinées à Nantes, comme ces gouaches de 1895 destinées à orner une boîte imprimée par Alfred Riom en lithographie vernie, ce qui donne un effet d'émail. Mais avec l'automatisation des chaînes de production, les licenciements sont de plus en plus nombreux. Skip to main content.ca. En 1999, ce sont les biscuits Vandamme qui passent sous la marque LU, puis en 2001, tous les biscuits Heudebert subissent le même sort. Ainsi Sarah Bernhardt, Georges Feydeau, François Coppée et Anatole France parmi d'autres seront photographiés en médaillon sur des cartes peintes vantant les biscuits de la marque[T 10]. afp, le 25/06/2020 à 11:05; Modifié le 25/06 ... Un volet architectural enfin, s'attache à raconter l'histoire de l'usine. Mémoire d'une ville), Serge Arcouët dit Serge Laforest (Nantes, 1916 – Nantes, 1983). L'oeuvre utilise également la Renommée, apparue dans la publicité LU dès 1860, et dont la représentation s'est fixée en 1886 (avec dépôt légal !) Il me propose à la place de faire un musée de la biscuiterie dans l’usine LU […]. The next day, Olivier had reserved a … Il fabrique des boîtes en fer blanc en forme de malle, de la forme du tramway nantais ou encore en forme de panier de pique-nique. L'usine nantaise est alors désaffectée. À la fin du XIXe siècle, l’usine, agrandie grâce à de nouveaux bâtiments et forte d’une mécanisation très poussée, produira près de 200 tonnes de biscuits supplémentaires. Il en existe au moins deux versions, la vue du port de Nantes ayant été reprise après la construction du pont transbordeur en 1903 ; la vue destinée au couvercle de la boîte représente l'usine LU. Auteur(s) : vers 1904. et de l'Archéologie, en lien étroit avec les Archives de Nantes. ©carte postale extraite du livre d'Alain Lamour, Nantes 1900 - 1945 Il a également l’idée de s’adresser à de grands artistes de son temps pour valoriser ses produits et sa marque. Des deux tours, décapitées en 1972[30], seule celle de gauche a vu sa coupole reconstituée à partir d'archives conservées par la famille Lefèvre-Utile (les vestiges de l'autre tour ont été démolis pour céder sa place à un hôtel). Diaporama réaliségrâce aux contributions visuelles et photographiques de : ... L'usine LU de Nantes,. Depuis 2012, à la suite d'une scission du groupe Kraft Foods, la marque LU est la propriété de la multinationale américaine Mondelez International. »[T 14]. En 1930, Michel Lefèvre-Utile met en place un réseau de représentants exclusif. Alfons Mucha, affiche publicitaire pour les biscuits de Lefèvre-Utile pour l'année 1897. Lors de l'exposition universelle de 1900 à Paris, un pavillon est installé en partie sur la Seine par l'architecte Auguste Bluysen. -Nantes Nord: 170 ans de courses hippiques au petit port. 1895, Date du document : pâtisseries. Alfons Mucha, affiche publicitaire pour les biscuits Champagne de Lefèvre-Utile, 1896. Louis Lefèvre-Utile veut associer l'utile, le beau et le majestueux pour son usine, en apportant un soin particulier à l'édification de deux tours jumelles face au château des ducs de Bretagne[T 18]. Les visites « Marie, ouvrière chez LU » sont suspendues […] « Mémoire d'une ville », 1998, 109 p. (ISBN 2-909826-76-7), Patrick Lefèvre-Utile, Lu, l'art du biscuit, Paris, Éditions Hazan, coll. En juin 2020, pendant l'épidémie de COVID, Lu décide de sortir une série limitée de Petit Beurre sur lesquels est écrit "merci beaucoup", en hommage au personnel soignant[24]. Cent trente ouvriers y travailleront pour assurer une production de trois tonnes de biscuits par jour. Dernier logo utilisé par Danone, de 1997 à 2011. logotype toujours utilisé en Roumanie et au Pakistan. Le groupe est introduit en bourse en 1978 et regroupe 32 entreprises. Les usines LU sont un symbole de la ville de Nantes. sans date. 1897, Date du document : Pour les biscuits Monte-Carlo, il orne les boîtes d'une roulette de casino et d'un tapis vert[T 15]. La maison LU reçoit l'unique grand prix décerné à la biscuiterie française, ce qui contribuera à sa renommée nationale et internationale[T 8]. Scopitone 2012 Nantes - Installation audiovisuelle "MOL" de Ryoichi Kurokawa 01- Usine LU - Merci à Christophe Beauducel ! L’usine LU reste dans son apparence intacte jusqu’en 1943. La fin des travaux est effective en juin 1998, juste à temps pour marquer dans la ville l'accueil des premiers matchs de la Coupe du monde de football. Comme pour beaucoup d’entreprises nantaises, les années 1970 marquent la fin d’un cycle familial commencé au 19e siècle. 27-03-2012, Date du document : Des serveuses assurent l'accueil des clients qui choisissent les produits qu'ils désirent, lesquels sont récupérés par ces dernières grâce à des pinces, fait rare à l'époque, et placés dans un emballage les mettant en valeur. L'entreprise connaît alors une période d'immobilisme sans investissement, avec des ventes stagnantes et sans aucune modernisation[L 4]. L’innovation culturelle supplée et prolonge l’innovation culinaire dans un souci affiché de désacralisation. En 1994, le Centre de recherche pour le développement culturel, créé par Jean Blaise, s’installe dans la friche et organise des manifestations éphémères : Les Allumées. Alors que ses parents utilisent des papiers d’emballage de facture convenue avec un bandeau déclinant la marque, Louis Lefèvre-Utile cherche à imposer un repère spécifique : c’est la Renommée, figure emblématique ailée embouchant une trompette due à Eugène Quinton, déposée en 1886 et utilisée jusqu’en 1957. », par Yan Gauchard avec Laetitia Clavreul, «, Les « Granola » de LU sont des sablés de farine appauvrie, nappés de chocolat, créés dans les années 1960 sous une marque qui fut alors déposée en France, mais qui a été détournée d’une marque identique déposée au, Les annales de Nantes et du pays nantais -, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=LU_(biscuiterie)&oldid=179146852, Entreprise agroalimentaire ayant son siège à Nantes, Article contenant un appel à traduction en anglais, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Portail:Alimentation et gastronomie/Articles liés, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence. en 1841 à Nantes la société née de frères Brissonneau, Mathurin (1814-1897) et Joseph (1817-1900); leur usine, située rue du Rouge-activités entreprises Chapeau dans l'industrie du sucre et dans la construction navale. Droit de diffusion : Anne de Bretagne, fille aînée du duc François II et de sa seconde épouse, Marguerite de Foix, naît le 25 janvier 1477 dans une chambre du vieux logis du château de Nantes alors en pleins... Il est géré au quotidien par la Direction du Patrimoine Il s'installe sur les quais, au bord de la Loire. En 1937, Michel Lefèvre-Utile fait bâtir pour l’Exposition universelle un pavillon Art déco. Son successeur, Louis Lefèvre-Utile, comprend lui aussi très vite l’importance de la promotion pour ses produits. Ramenée à deux étages au lieu des cinq initiaux, la grande barre porte l’inscription «Manufacture Biscuits Lefèvre-Utile ». Le 13 juin 1936, 900 ouvriers et ouvrières se mettent en grève et occupent l’usine pendant une semaine, un syndicat est créé à l’issue du conflit. 1897. Lefèvre-Utile invente plusieurs types de boîtes habillées de scènes champêtres ou enfantines en couleurs. C'est à partir de 1899 que l'ensemble architectural prend forme avec l'extension de l'usine de l'autre côté de l'avenue Carnot le long du quai Ferdinand-Favre, au bord du canal Saint-Félix. Si la partie sud des bâtiments de la biscuiterie LU de Nantes a été rasée pour laisser la place à un ensemble immobilier bâti autour du cours du Champ-de-Mars, abritant notamment le siège de Nantes Métropole[32], la partie nord englobant la tour a été réhabilitée en un centre culturel, Le Lieu unique (on retrouve les initiales LU), où se trouvent un café, un restaurant, un espace d'expositions et de spectacles ainsi qu'une librairie et une boutique. C’est aussi le lieu d’apprentissage pour Louis, l’un des trois enfants du couple. Free delivery on qualified orders. Les principales marques de LU sont : Prince, Petit écolier, Belvita (ex Petit déjeuner), Pépito, Belin, Heudebert, Pelletier, Grany, Mikado, Barquette 3 chatons, etc. Louis Lefèvre-Utile participe activement à la création des artistes en favorisant les images provoquant la gourmandise[T 6]. Plus de 1 000 ouvriers, dont la moitié de femmes, sont alors employés. Aujourd'hui, la publicité est encore importante dans le budget de la marque LU. Du milieu des années 1950 au milieu des années 1970, LU collabore avec le designer français Raymond Loewy, que Patrick Lefèvre-Utile a rencontré dès 1945 aux États-Unis, où il est installé. Cart Hello Select your address Best Sellers Deals Store New Releases Gift Ideas Customer Service Electronics Home Books Coupons Computers Gift Cards Sell Registry. Auteur(s) : Ce logotype est apposé sur les premières boîtes en fer blanc qui reproduisent la vue de l’usine dans son cadre urbain, symbole de modernité, de puissance, de qualité. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies. Books Hello, Sign in. Aujourd'hui encore, plus de neuf mille tonnes de Véritable Petit Beurre sont produites chaque année, soit environ un milliards de biscuits ! Ce jeune Lorrain de 27 ans découvre une ville portuaire où la pratique de la double cuisson est déjà utilisée pour la fabrication du biscuit de mer, ce pain de longue conservation destiné aux marins. Son choix principal est de remettre le bâtiment aux normes, de créer une grande salle, d’ouvrir sur le canal Saint-Félix pour adapter ce Lieu, désormais Unique, à son usage. 27-03-2012. The Petit-Beurre biscuillt remains the flagship product … La dernière modification de cette page a été faite le 24 janvier 2021 à 10:08. 1911, Date du document : Durant la Première Guerre mondiale, l'usine est réquisitionnée pour produire du pain pour les soldats en guerre. Elle a dépensé 290 millions de francs de budget communication en 1997, dont 90 % en télévision. Le fameux Petit Beurre LU, créé en 1886, devient rapidement le biscuit emblématique de la marque. 235-237, Thibault, Patrick, La belle histoire de LU : Nantes, CMD, Montreuil-Bellay, 1998 (coll. The name LU comes from Lefèvre and his business partner and wife, Pauline Isabelle Utile. Cette politique pionnière de valorisation d’un produit par la qualité esthétique de son environnement construit un patrimoine dont la ville bénéficie aujourd’hui, tant par les objets divers déposés au Musée d’histoire que par les bâtiments préservés le long du canal Saint-Félix. C'est aussi l'époque où l'entreprise abandonne la vente en vrac et commence le conditionnement de ses produits dans des boîtes en fer blanc. Les biscuits LU deviennent des produits de choix[L 2]. Ainsi, ils créèrent des biscuits pour les grands événements comme la visite d'un chef d'État étranger en France[T 6]. Depuis son incorporation au groupe Kraft Foods, l'entreprise est devenue le leader mondial. Patrick Lefèvre-Utile décide de s'ouvrir à l'exportation. Patrick Thibault, La Belle Histoire de LU, Nantes, Éditions C.M.D., coll. L'auteur de ces gouaches, Alexis de Broca, côtoie Louis Lefèvre-Utile au sein de la société artistique du Clou, et il est aussi, à partir de 1902, le président d'honneur de la Société des artistes nantais, qui prend al, Bluysen, Auguste (architecte) ; Lépinay, Jean-Marie (architecte) ; Bouchain, Patrick (architecte), Guillet, Bertrand, LU : une aventure nantaise, 2e éd. LU cultive, en outre, un réel enracinement nantais, dont témoignent par exemple en 1895 ces gouaches destinées à orner une boîte imprimée par Alfred Riom en lithographie vernie, ce qui donne un effet d’émail. Jean, Patrick (cliché), Cote de conservation : Lors du cinquantième anniversaire de la création de la marque LU en 1896, l'entreprise offre au personnel une semaine de salaire. «La promenade, de ce côté, était fort courte : nous gagnions l’île Gloriette en face de l’usine Lefèvre-Utile, dont le bâtiment en demi-lune, la tour de brique et de pierre blanche et les initiales L.U. C’est en 1846 que Jean-Romain Lefèvre (né le 7 avril 1819 à Varennes-en-Argonne[7]) s’installe à Nantes pour y reprendre une pâtisserie au no 5 rue Boileau dans un immeuble appartenant à l'armateur Thomas Dobrée. A68 2 n°07A, © coll. Amazon.in - Buy LU: Une usine à Nantes book online at best prices in india on Amazon.in. Pourtant, l'entreprise embauchait facilement, notamment des pâtissiers ou boulangers qui trouvaient le travail chez LU moins pénible avec des horaires plus courts. Exemple parmi tant d'autres de la diversité des initiatives publicitaires, l'impression de cartes-menus est attestée dès 1904. Oui, vous avez bien lu “à dos d’éléphant”… Car à Nantes, il y a un projet complètement original : les machines de l’île. Avec LU, Ouvrons le Champ des Possibles. 1895. Try. avant 1950, Date du document : The Nantes History Museum at the Chateau des Ducs de Bretagne is opening an exhibition on the family history of the LU biscuit company, to which we owe the famous Petit-Beurre and Petit Écolier. Cette publicité fut un énorme succès[L 6]. Le couple acquiert la pâtisserie de la rue Boileau, qui prend le nom de « Fabrique de biscuits de Reims et de bonbons secs ». Alors que, deux ans auparavant, un orage de protestations avait surgi au sujet des plans d’achat de l'américain PepsiCo par une OPA hostile sur le groupe français, l’annonce conjointe de Kraft et de Danone ne rencontre pas les mêmes réactions et pour pallier une éventuelle volte-face des usines, promet aux salariés LU France de ne pas fermer d’usines françaises et de garder l’équipe dirigeante actuelle de l’ex-branche biscuits de Danone située près de Paris pendant au moins trois ans[19]. LE LIEU UNIQUE Située en bordure du Canal Saint-Félix, à proximité de la gare SNCF et du centre ville, l’ex-usine LU revit depuis le 1er janvier 2000 au rythme d’un centre d’arts atypique : Le Lieu Unique.Scène nationale de Nantes, le lieu unique est un espace d’exploration artistique, de bouillonnement culturel et de convivialité qui mélange les genres, les cultures et les publics. Get your team aligned with all the tools you need on one secure, reliable video platform. Danone poursuit en justice Olivier Malnuit, l'auteur du logo détourné, et le Réseau Voltaire qui seront chacun condamnés en première instance à payer 100 000 francs (15 000 euros) d'amende 60 000 francs (9 000 euros) de dommages et intérêts, 30 000 francs (4 500 euros) de frais de publication judiciaire et 10 000 francs (1 500 euros) de frais d'avocats pour contrefaçon. Pour l’Exposition universelle de Paris en 1900, le jeune architecte Auguste Bluysen conçoit un pavillon LU dominé par une tour-phare de 36 mètres surmontée d’une boîte à biscuits de six mètres de côté. De 1987 à 1989, la production des biscuits est transférée de Nantes à cette dernière, et de nouvelles lignes de production sont installées. Il est à l'origine de nombreux clichés du travail et de la vie de l'usine. Des « rues de Nantes », dessinées par l’artiste nantais Alexis de Broca, des « scènes bretonnes », des « sujets militaires » illustrent au tournant du siècle les différents emballages des gâteaux. Le fils de Michel, Patrick Lefèvre-Utile, lance dans les années 1950 les lignes de fabrication en continu des différents biscuits, et crée le logo LU identifiant la marque. Elle rassemble près de 600 œuvres d’artistes renommés, des affiches, des objets publicitaires et du mobilier qui y sont exposés de façon permanente[2]. Cet investissement va de pair avec une nouvelle production qui devient l’emblème de la marque : le Petit-beurre. Le prolongement de l'usine sur le quai Ferdinand-Favre permet de créer une symétrie par rapport aux deux tours LU et à l'avenue Carnot qui les traverse. Extrait du Dictionnaire de Nantes La marque LU représentait en 1998 40 % de parts de marché des biscuits sucrés de France en valeur, 36 % en volume, 25 % de parts de marché des produits salés pour apéritif en valeur, dont 18 % en volume. En 2016, LU a 170 ans et fête son anniversaire en GRAND DECOUVREZ. Ambitieux, il reprend l’affaire de ses parents en 1883 et fait le constat du goulet d’étranglement d’une production dont les matières premières sont pourtant disponibles dans la région : d’une part, la fabrication, essentiellement manuelle, est assurée par quatorze ouvriers pâtissiers, d’autre part l’espace de 100 mètres carrés est trop restreint au coeur de la ville. Mais le 4 mai 1888, l'usine est ravagée par les flammes déclenchées près des fours. Ils comprirent que la création était signe de succès. En 1882, le fils, Louis Lefèvre-Utile, rachète la société de ses parents et décide d'industrialiser la production. Le long du quai Baco, un portail monumental en plein cintre est édifié, signe de la volonté architecturale de l'entreprise LU. Un peu d'Histoire. Logo en vigueur lors du rachat par Danone, de 1994 à 1997. Le temps de l’industrialisation est advenu. L'entreprise Lefèvre-Utile a été créée en 1846 par Jean-Romain Lefèvre[3], originaire de Varennes-en-Argonne dans la Meuse et frère cadet des fondateurs des biscuiteries Lefèvre-Denise à Nancy et Lefèvre-George à Sedan[4]. En 2004, le chiffre d'affaires est de 1 249 millions d'euros. Elle reprend rapidement son activité biscuitière, mais au ralenti : les rendements sont faibles à cause de la difficulté de réapprovisionnement en matières premières et le manque de main-d'œuvre. Mucha, Alphonse (auteur), Date du document : Louis Lefèvre-Utile en tire parti dès 1901 dans la promotion de ses produits, en valorisant la médaille et la tour, consignes données au tout jeune peintre Luigi Loir, qui n'a alors que dix-huit ans. En 1890, la conserverie de la famille Saupiquet voisine des usines LU ferme ses portes. De même chaque boîte est réfléchie et certaines sont uniques. Plusieurs célébrités vont se lier avec la marque et participer aux campagnes de publicité. En 1960, la marque LU diminue le nombre de ses références qui passe de deux cents à soixante puis à quinze. Madame Daglio, Centre d'histoire du travail, Lieu de conservation : Loire, Luigi (illustration), Cote de conservation : L’EXTRAordinaire Anniversaire, avec LU ! Les collections sur l'industrie à Nantes sont nombreuses et occupent la séquence 5 du musée intitulée , Un port industriel et colonial 1815-1940 ,. Sur le conseil de son épouse Pauline-Isabelle Utile, il nomme le commerce « Fabrique de biscuits de Reims et de bonbons secs » (il s'agissait probablement de bergamote de Nancy)[8] où il vend ses propres productions et le fameux biscuit anglais Huntley & Palmers (en). La fabrication de biscuits de luxe fait sa renommée. Cette empreinte qui représente un calendrier (52 dents pour les 52 semaines, 4 gros coins pour les 4 saisons, 24 trous pour les 24 heures, 7 cm pour les 7 jours de la semaine[12]) est retrouvée dans les archives de cette société en 1946. "Techniciens de surface" - Performance - Usine LU - Nantes 2000 - 3min07. Petit écolier. L’ancienne filature du quai Baco est embellie. L'architecte nantais Georges Lafont (1847-1924) fait une proposition, avec trois niveaux présentant de grandes verrières[29]. De même, la « gaufrette Iceberg » célèbre la seconde expédition en Antarctique de l'océanographe Jean-Baptiste Charcot en 1908. L'usine nantaise est alors désaffectée. Les ouvriers sont souvent recrutés au sein des mêmes familles ; cette habitude donne une coloration paternaliste marquée par des avantages sociaux, comme la participation aux bénéfices, la caisse de secours, les soins médicaux gratuits, mais aussi par l’interdiction des syndicats. Le Petit Beurre est le produit phare de la marque LU, aux côtés du Boudoir, Champagne, Petit Four, Prince de LU, Pim's, Paille d'or, Granola, Barquette, Napolitain, etc. Louis Lefèvre-Utile a toujours voulu que son entreprise soit une entreprise familiale où les employés restent le moteur de la production, mais aussi de l'innovation et du progrès. À côté de ces images réitérées, qui s’imposent comme des signes d’identification, le programme iconographique de LU est très varié. Avec l'arrivée de Louis Lefèvre-Utile à la tête de la maison LU, celle-ci prend de l’ampleur et commence sa mécanisation. 1901, Date du document : En 1966, un premier projet de fusion entre la BN, L'Alsacienne et Brun est abandonné. Puis en 1956, la modernisation passe aussi par la création d'un nouveau logo LU par Raymond Loewy, auteur du logo Coca-Cola, qui redessine le nouveau visuel du paquet de Petit Beurre. Auteur de près d’une trentaine d’ouvrages, dont plusieurs s’inspirent de son enfance à Nantes, Michel Chaillou obtient en 2007 le Grand prix de littérature de l’Académie française pour... Anne de Bretagne (duchesse, Nantes 1477 – Blois 1514). Retrouvez tous vos biscuits LU préférés : actualités, nouveautés, recettes, pubs, anecdotes et jeux ! Jusqu'à 1200 personnes y ont travaillé dans les années 1960. Jean-Romain Lefèvre arrive à Nantes en 1846 pour travailler dans une pâtisserie au 5 de la rue Boileau. Centre d'histoire du travail. La bsicuiterie LU (Lefèvre Utile) sera la plus belle usine de Nantes. Région Pays de la Loire, Inventaire Général. Pour ce nouveau logo, le dessinateur reçoit l'« Eurostar for packaging »[T 12]. Date du document : Continuité, de Firmin Bouisset et Alphonse Mucha à Raymond Loewy ; inventivité, ne serait-ce que par la diversité des supports et objets ; qualité, qui explique l'exceptionnelle durée d'utilisation de certaines œuvres ; marque sur les mémoires, à l'exemple du Petit écolier : il faut sans doute attendre une époque très contemporaine, et la force de frappe de campagnes publicitaires menées aujourd'hui à l'échelle mondiale, pour retrouver – et pas toujours avec la même qualité – une démarche publicitaire comparable à celle de l'entreprise Lefèvre-Utile. Serge Stewart-Laforest est un des nombreux pseudonymes de Serge Arcoüet, au même titre que Terry Stewart, Russ Rasher ou Long-John Silver. Etablie dès 1884, mais issue de l’installation des Lefèvre-Utile à Nantes en 1848, la nouvelle usine LU* étend, en face du château, les façades du bâtiment le plus prestigieux de l’agroali-mentaire nantais. 2018 C’est le fils de Louis Lefèvre-Utile, Michel Lefèvre-Utile qui, avec l’aide de son fils, Patrick, et grâce à la reprise de l’après guerre, fera connaître à l’entreprise sa mutation la plus importante. Le 1er février 1887, Louis Lefèvre-Utile et son beau-frère, Ernest Lefièvre, s'associent pour créer la société LU. Logo de base, proche du premier dessin, de 1957 à 1994.

Bu Paris Descartes, Beagle à Adopter 2020, Le Bon Coin 06 Immobilier, Café Lili îles De La Madeleine, épargne Maman Solo, Illico Hebdo Aller Retour, Mortelle Adèle Wikipédia, Acte De Francisation Ou Carte De Circulation,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *